FR EN
L'ISPM a gagné le 1er prix de l'Olympiade d'Informatique de Madagascar 2012 pour sa première participation.
D'après le Shangaï ranking of Universities, ISPM est classé parmi les dix meilleures Universités de Madagascar (Top-10) (parmi les 140 universités publiques et privées).

Actualités

Contact

INSTITUT SUPERIEUR POLYTECHNIQUE DE MADAGASCAR
Ambatomaro Antsobolo
Antananarivo MADAGASCAR

Téléphone : +261 33 12 171 60
+261 34 36 406 05
+261 32 66 870 49

Email : ispm.mada@gmail.com

ISPM dans la presse

Retour à la liste des articles dans la presse
Article paru dans Midi Madagascar le 03/07/2013 par Anjara Rasoanaivo


Image
Les portes ouvertes de l'ISPM qui se tiendront jusqu’au 6 juillet présentent une multitude de projets imaginés et étudiés par des étudiants qui veulent montrer les résultats de leurs recherches. Toutes les filières y sont représentées.

Dans le grand bâtiment de l'ISPM à Antsobolo, les étudiants sont en plein effervescence. Tous habillés de leurs plus beaux costumes, et tandis que les filles se parent de leurs plus belles robes, ils se tiennent prêts pour défendre leur projet. Près de 300 groupes de quatre à cinq étudiants présentent, sur une petite table, le résultat de leurs recherches. Chacun dans leurs filières, ils ne se concurrencent pas. L’ambiance amicale plane autour des étudiants. Mais chacun essaie aussi de se montrer sous son meilleur jour, et d’attirer l’attention des visiteurs quant à l’originalité et à l’efficacité de ses projets.

Talentueux. Razafimahatratra Mionel Colinsio tient le stand 248 avec ses camarades. Leur projet est dans l’ère du temps, le domaine du multimédia intéresse certainement les jeunes. Une affiche présentant leur projet montre la face d’une jeune fille violentée. On devine qu’il s’agit là d’un film. « Nous avons proposé un film pour ces portes ouvertes. Nous avons travaillé nous-mêmes le scénario, nous avons tourné, puis monté le film. Nous avons joué nous-mêmes les rôles » explique-t-il, avant de se faire seconder par une de ses camarades qui souligne que les maquillages sont créés mais le gros de leur travail se situe au niveau des effets spéciaux. Tous en filière multimédia, ces quelques étudiants qui ont produit et réalisé un film court de 11 minutes, espèrent tous travailler un jour dans le domaine du multimédia et de la production. Même si leur grand souhait serait de développer des logiciels et de pouvoir les vendre.

Débouchés. Le problème de débouchés est en réalité un vrai défi à Madagascar. Ces étudiants, tous aussi talentueux et efficaces, se retrouveront bientôt sur le marché du travail, où ils pourraient déchanter. Certains d’entre eux le sont déjà, et pensent à s’adapter selon l’offre. Ainsi, un des étudiants présentant un projet sur la cybercriminalité reste réaliste. « Il n’y a pas de régulation en matière de droit en ce qui concerne la cybercriminalité à Madagascar. De toute façon, les lois ne prennent pas encore en compte ce genre de situation. Alors ce projet reste un projet, mais en sortant d’ici, je pense travailler dans le droit privé » dit-il. Il en est de même pour le groupe The Dual Project qui présente le film court de 11 minutes, qui pense déjà à se limiter dans le domaine du multimédia car « de toute façon, même si on développe des logiciels, ce qu’on peut faire, le piratage ne nous permettra pas de le vendre ».

Ces portes ouvertes qui se fermeront le 6 juillet valent un détour, les étudiants ont de bons projets à présenter.
Anjara Rasoanaivo

FAHAIZANA - FAMPANDROSONA - FIHAVANANA